Asseyez-vous les enfants, je vais vous raconter une histoire

Lorsque j’ai évoqué autour de moi mon idée mettant en scène Mélusine, les personnes à qui j’en ai parlé  ne se souvenaient pas bien de la légende ou n’en avaient jamais entendu parler. Alors aujourd’hui, je vais la résumer, comme ça, ceux qui ne la connaissent pas la découvriront, et ceux qui la connaissent se rafraichiront la mémoire (un clin d’œil au passage à Blacky, qui a présenté certaines de ses sources d’inspiration féériques sur son blog).

Vitrail de l’église St Sulpice de Fougères, représentant Mélusine au bain

Mélusine est une fée dont les aventures se déroulent au Moyen-âge, dans le Poitou, à l’époque des premières croisades (XIIème siècle). Un jour dans les bois, elle rencontre Raymondin de Lusignan, un gentilhomme qui vient de tuer accidentellement son seigneur. Elle lui promet de lui apporter prospérité et puissance s’il l’épouse, et en échange, il devra la laisser seule tous les samedis, sans chercher à la voir, sinon elle le quittera. Eh oui, car le samedi, Mélusine se transforme en serpent de la taille aux pieds.

La demoiselle est renversante de beauté et d’intelligence, alors autant dire que Raymondin ne se fait pas violence en l’épousant. Tandis qu’il règle quelques petites guerres de succession, elle bâtit des forteresses de ses propres mains à travers toute leur seigneurie. Même ses grossesses ne la ralentissent pas, et pourtant elle est souvent enceinte : elle donne dix fils à son mari. Par contre, cette production d’enfants à la chaîne fait qu’ils ont tous des défauts physiques pas très ragoutants : un a une patte de lion sur la joue, l’autre des oreilles immenses, un autre encore est un cyclope. Enfin bref, le croisement entre un homme et une fée ne garantit pas des canons de beauté.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pendant une vingtaine d’années, lorsque le comte de Forez, le frère de Raymondin, vient leur rendre visite. Il est jaloux de la réussite de son frère et cherche à briser son mariage. Il titille Raymondin en s’interrogeant sur la fidélité de Mélusine, et le convainc finalement d’espionner la fée un samedi par le trou de serrure de la salle de bain. Mélusine découvre cette trahison et doit partir… Après des adieux déchirants, elle s’envole vers d’autres cieux (mais on dit qu’elle apparaît par la suite à ses descendants en cas de malheur imminent).

La légende ne se résume pas à ça, elle raconte aussi les aventures trépidantes (et pas toujours passionnantes de mon point de vue de lectrice peu passionnée par les batailles) des fils de Mélusine et Raymondin. Si vous aimez les romans de chevalerie, vous pouvez lire les versions de Jean D’Arras et de Coudrette (j’ai une préférence pour cette dernière, plus poétique^^).

Publicités
Catégories : Élucubrations, Lire | Étiquettes : , , | 7 Commentaires

Navigation des articles

7 réflexions sur “Asseyez-vous les enfants, je vais vous raconter une histoire

  1. Je connaissais le plus gros de la légende, mais les détails (malformations physiques des gosses) sont intéressants ;-) Je sens qu’on va avoir des sujets de conversation ce week-end ;-) A demain!

    • (j’ai encore plein de détails croustillants et d’interprétations de la légende si tu veux). J’ai hâte d’être à samedi !!!

  2. Juste pour info, vu que la légende de Mélusine est vendéenne.
    Il existe un concours de nouvelles à tendances fantastique se déroulant en Vendée.
    L’adresse de l’AT c’est : http://www.refugedegrasla.fr/contes-de-vendee.html

    Au cas où tu aurais le temps d’écrire un petit quelque chose sur Mélusine avant janvier.

    Loutresquement.

    • Très intéressant, merci !
      Je suis en plein dans la réécriture d’un épisode très précis de la légende de Mélusine pour Fée Divers, mais je ne sais pas si j’aurais assez d’inspiration pour écrire aussi pour ce concours… On verra^^

  3. Tsss… Pas assez d’inspiration. M’en vais te botter les fesses demain, moi ! ^^

  4. Pingback: Contes et légendes de Vendée « Macalystique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :