Houellebecq, sans moi

Plusieurs fois, j’avais vu  Michel Houellebecq dans des émissions littéraires, et je l’avais trouvé un peu fuyant, brouillon. Cependant, on ne peut pas juger un auteur à sa manière de parler, alors j’attendais de trouver un moment propice pour lire un de ses romans. Enfin, ça y est ! J’ai lu les Particules élémentaire.

J’abordais ce livre avec un gros a priori négatif, vu tout ce que j’avais entendu dessus. Et pourtant, je lui ai trouvé des points positifs. Déjà, Houellebecq écrit vraiment très bien : un style fluide, clair. Chaque phrase donne envie de lire la suivante, et malgré le fait que j’aie été tentée de refermer le livre plus d’une fois, son écriture m’a entraînée jusqu’à la fin. Curieusement, il y a aussi de la douceur dans son récit et dans ses personnages, auxquels on s’attache. Ce sont des ratés tarés et leur vie est disséquée avec une froideur toute scientifique, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’éprouver une certaine tendresse pour eux (il s’agit de l’histoire de deux frères à la recherche de leur identité).

La douceur est nécessaire, car j’en vient au gros point négatif (de mon point de vue) : la crudité. L’histoire ne tourne qu’autour du sexe, de la violence, du mal-être, étalés sans aucune pudeur. Tout du long, je me suis sentie très mal à l’aise. Je pense que ce malaise est voulu par l’auteur (il veut prouver la déchéance de l’homme occidental contemporain), et pas de souci, il a  parfaitement réussi. Sauf que ces thèmes ne sont pas du tout ma tasse de thé.
Un autre gros bémol, qui touche cette fois à la vraisemblance : une fin pseudo-SF moralisante et archi-clichée, qui gâche tout le reste.

Bref, Houellebecq : j’ai lu un de ses ouvrages, vaillamment, jusqu’au bout, et je ne pense plus y toucher. Trop malsain pour mon esprit de lectrice sensible.

Et vous, vous avez lu du Houellebecq ?

Publicités
Catégories : Lire | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Houellebecq, sans moi

  1. Ni lu, ni vu le film (il passait hier sur ARTE). On avait décortiqué quelques pages de Houellebecq dans une classe de traduction littéraire, j’avoue que ca ne m’avait guère donné envie. Alors si en plus, le bouquin tourne autour de ces thèmes… je pense que je vais passer mon tour!

  2. Je n’ai jamais lu de romans de Houellebecq, ça ne m’a jamais inspiré. Pourtant, j’ai pu lire des choses particulièrement crues (La maison aux fenêtres de papiers (hierk), Bleu presque transparent ou encore Hotel Iris).

    Disons que ma tolérance dépend de l’habileté de l’écrivain, mais que je ne lis pas ce genre de choses par goût.

  3. Hum, je passe. Ce n’est pas du tout le style de bouquin qui me plait. J’ai feuilleté, j’ai reposé.

  4. Hé hé ! On dirait que j’ai des lectrices de bon goût ! (enfin de mon point de vue^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :