Haruspice des oeufs en chocolat

Hier j’ai mangé un Kinder Surprise. En examinant ses entrailles, j’y ai découvert un message :

Un ondin et un sylvain !

Je crois qu’en m’envoyant cet ondin en plastique, le dieu du chocolat essaie de m’inviter à reprendre l’écriture (hé oui, on trouve la motivation où on peut^^) Le timing est parfait : un projet professionnel que je préparais depuis trois semaines est arrivé à échéance hier, et je dispose désormais de plus de temps libre.

Donc aujourd’hui, j’ai peaufiné le séquencier (encore incomplet) de ma novella,  complété les fiches (assez sommaires) de mes personnages, lu des infos sur le romantisme et les légendes sur les esprits de l’eau, et cherché des photos pour me plonger dans l’ambiance mélancolique de mon univers.

Qu’est-ce que j’adore préparer mes textes !
Merci au dieu du chocolat pour ce petit coup de pouce !

(et vous ? Où trouvez-vous la motivation d’avancer ? ;-) )

Publicités
Catégories : Écrire, Élucubrations | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Haruspice des oeufs en chocolat

  1. Ça fait très longtemps que j’ai choisi de faire attention aux signes (ce qui ne veut pas dire que je les prends en compte à chaque fois, ce qui m’en a parfois coûté…). Il paraît que, toute petite, j’avais dit à ma meilleure amie: « Je ne crois pas au Destin, je crois au Hasard » (dixit l’amie qui me l’a rappelé quelques années plus tard). Mais le problème avec les signes, c’est d’arriver à les interpréter… :-p
    Bref, je trouve que tu as raison de te dire ça: déjà, c’est bon pour le moral, en plus, ils sont tout mignons avec leur grands yeux étonnés, et puis, si ça se trouve, le grand dieu des Carrefours et du Hasard a vraiment décidé de t’envoyer un message! ^^

    Bravo pour ce déballage d’efforts pré-écriture! J’adore aussi mener des recherches sur les légendes et les créatures de Féerie (et pour mon roman, sur les histoires étranges et les récits bizarres de Paris).

    En ce qui me concerne, ma motivation d’avancer, je la trouve surtout dans le soutien des personnes qui m’entourent. Je sais, c’est un peu ballot, mais tellement vrai… ^^;
    Même quand leurs encouragements ne font pas effet tout de suite, ils mûrissent lentement pour donner une belle pousse verte plus tard.
    Après, de façon un peu plus artificielle, je peux essayer de me forcer par la musique, pour qu’elle me « bouge un peu ».
    Enfin, le temps a son importance aussi: s’il y a une belle luminosité, un certain gris ou une nuit splendide et tripante, je sens mon envie d’écrire qui monte en flèche! D’ailleurs, avant, j’écrivais surtout la nuit et le changement de rythme s’est fait sentir et laisse une certaine nostalgie…

    • Pour ma part, je suis attentive aux signes surtout quand ça m’arrange :-P
      Par contre, souvent, les encouragements de mon entourage me paralysent : quand on en attend trop de moi, ça me met la pression et j’ai trop peur de décevoir pour me lancer. Enfin, je mentirais si je n’avouais pas que quelques encouragements sont toujours bienvenus, surtout dans le feu de l’action^^

  2. Ce billet est vraiment intéressant, je profite donc d’avoir un peu de temps ce soir pour y réagir.

    Ce doit être mon côté très scientifique, mais je ne me vois pas de signes, du moins pas pour l’écriture.

    Ma motivation première est celle de fixer les images que j’ai dans la tête et, si possible, ailleurs que dans ma tête. J’ai commencé à écrire pour cette raison.

    Des fois, je dois faire des recherches, des plans et des fiches de personnages et parfois non. Il m’arrive de sortir une histoire entièrement de mon imagination, sans y avoir réfléchit avant. Bon, j’admets que c’est assez rare, la plus part du temps je prépare mon écriture un moment avant de me lancer.

    Un de mes meilleurs déclencheur, c’est d’avoir du temps à perdre, de m’ennuyer ou d’avoir le cerveau en compote comme c’est le cas actuellement (ça facilite l’écriture, même si la qualité n’est pas toujours top).

    Vu que mon entourage n’est pas très concerné par mes réalisations, ce sont mes réussites qui me poussent à aller de l’avant. J’arrive à raconter des histoires et j’ai envie de continuer à le faire.
    Si je n’écrivais pas, j’aurais trop de choses dans la tête en permanence et je ne pourrais pas dormir la nuit (véridique).

    Bon, je pense avoir apporté ma pierre à l’édifice.

    • J’admire ta productivité ! Mon activité en tant qu’auteur c’est à peu près 75% de procrastination, de rêveries et de préparation, contre 25% d’écriture. C’est pour ça que voir des signes, ça m’aide à me donner des coups de pied aux fesses pour au moins atteindre mon quota de 25% de création.

      Moi non plus je n’ai pas un entourage très concerné par mes réalisations, donc je dois chercher la motivation dans la mare ou les salons de thé ;-) Mes réussites me bloquent autant que mes échecs : quand un de mes textes est accepté, je me dis que je n’arriverais plus à en faire un aussi bien, et quand un de mes textes est refusé, je me dis que c’est fini pour moi. En fait, il y a plein de trucs qui me bloquent en écriture… Je suis une auteur (trop) sensible *x* (d’où le fait qu’un signe peut facilement me remotiver)

      • Ma productivité est principalement due à ma surcharge d’idées. Comme si ça ne suffisait pas, elles ont tendances à se reproduire (une nouvelle peut devenir une séries de 13 épisodes).

        Mon autre motivation pour écrire, c’est quand j’ai besoin de me déconnecter. Par exemple, au travail ou quand j’ai de mauvaise moments à passer.

        Pour les textes, il est prouvé que la qualité s’améliore avec le temps. Donc, tu ne devrais pas t’inquiéter pour ceux qui sont acceptés.

        En tout cas, tu sais où puiser de la bonne motivation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :