Entre ciel et terre

Vous rappelez-vous Dercelo, mon jongleur dépressif ? Il a été sélectionné pour participer à une saga douce-amère dans l’irréelle ville d’Octavie, une ville-toile suspendue entre ciel et terre, au milieu des montagnes. Tout cela se passe sur le blogzine des Fanes de Carottes… Et bien Dercelo est de retour dans les Chroniques d’Octavie depuis dimanche !

Préviously in the Octavie Chronicles :
1ère apparition : Dercelo perd un ami et s’enfonce un peu plus dans la dépression. Son passé douloureux revient le hanter.
2ème apparition : La fête du Grand Merci parviendra-t-elle à lui arracher un sourire ? Une lettre inattendue et des touristes mystérieux s’emploient à le distraire.
Et puis si vous farfouillez dans les Chroniques d’Octavie, vous pourrez vivre les aventures d’autres personnages de la ville toile d’araignée comme Nelea la prophétesse, Bastien le facteur ou Miro le jeune pêcheur d’oiseaux.

Je me rends compte que ces derniers temps, j’ai mis en scène pas mal de personnages principaux déprimés : ma Mélusine, Dercelo et Mary, l’héroïne de ma novella en cours d’écriture. Les deux derniers partagent une vie entre ciel et terre : Dercelo à Octavie, la ville suspendue, Mary dans son appartement parisien sous les toits. Ils sont en apesanteur, incapables de choisir entre leur vie rêvée et leur vie réelle… J’aime bien ce thème, qui recoupe celui de la quête de soi. La recherche d’un équilibre  pour mes personnages invite à tisser des passerelles poétiques entre  songes et réalité, entre espoirs et regrets, et se révèle souvent propice aux développements fantastiques.

Bref, je me régale à l’avance d’attaquer le troisième texte mettant en scène Dercelo et de débuter la rédaction de ma novella^^

Et vous en ce moment, quels types de personnages aimez-vous mettre en scène ?

Publicités
Catégories : Écrire | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Entre ciel et terre

  1. Dans mon cas, je pense que j’ai une lourde tendance à mettre en scène des personnages auto-destructeurs.

    Pas forcement dans le sens dépressif-suicidaire, plutôt dans le sens « brûler la chandelle par les deux bouts » et « faire des choix dont les conséquences néfastes sont connues d’avance ».

    Bref, c’est l’éclate dans mes nouvelles…
    Je dois admettre que j’ai peu de mal à garder certains de mes héros en vie.

  2. Hum, en ce moment ? Des persos forts et qui assument leurs envies à fond (dans les élémentaires) ou des persos en révolte contre la discrimination (dans les auras).

    Des humains, quoi ^^.

  3. En ce moment ? C’est dur ça…
    Je veux retrouver mes affranchis névrosés chasseurs de vampires… Mais en fait je pense que le point commun entre tous mes personnages, et ce pourquoi j’aime aussi les écrire, c’est qu’il on un très très fort besoin de figure paternelle (ou que ce sont des papas aussi)
    J’adore <3
    Dalaan veut retrouver son père, Gil s'en trouve un (dans les Invisibles), Alfred en a un de substitution, Alexandre en a perdu un et ve en devenir un (dans Les Chasseurs)
    Bon après y'a du sang partout aussi mais c'est pas leur faute :p

  4. Très intéressant, et très diversifié !
    Je me demande dans quelle mesure les personnages sont le reflet (ou l’opposé) de leurs auteurs ou de ce qu’ils vivent…
    En tout cas, amusez-vous bien avec eux^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :