Pourquoi je ne me suis jamais fâchée avec les sorciers et les mages

Pour qu’une fois de plus votre Pile À Lire vacille de plaisir, voici maintenant une minuscule sélection des sorciers dont la compagnie est à rechercher de nos jours (selon moi :-D ).

Je démarre avec un petit moment nostalgie sur les sorciers qui ont bercé mon enfance et mon adolescence (et j’espère la vôtre). Pour moi, le sorcier/magicien a toujours été une figure positive de l’imaginaire. En effet, les méchants sorciers sont souvent ridicules (Gargamel). Quant à ceux qui ont un peu d’envergure, il en existe toujours de plus puissants pour les contrer (Sauron, qui – œil excepté – reste invisible, ou Voldemort qui ressemble à un vampire avec ses histoires de résurrection, ce qui ne le rend pas bien joli joli).
Bref, vous aurez compris que le Seigneur des Anneaux et Harry Potter sont pour moi deux œuvres de référence en sorcellerie masculine (lu trois fois au moins chaque). Rajoutez à cela un certain personnage du Disque Monde de Terry Pratchett, et j’annonce un brelan.

* Commençons par Gandalf, le magicien gris du Seigneur des Anneaux de Tolkien. Pour moi qui ai toujours lu l’histoire du point de vue d’un des hobbits, Gandalf constitue une figure paternelle, rassurante. Une puissance extrême couve sous sa nonchalance tranquille. Lorsqu’il est là, rien ne peut mal tourner (Bon ok, la Moria. Mais pas de règle sans exception).
* Harry Potter, le personnage de J. K. Rowling, c’est un peu vous c’est un peu moi. Quelqu’un peut me dire pourquoi j’ai été si mal orientée ? T_T
Un peu trop parfait dans les premiers tomes, Harry me plaît enfin tout à fait quand il tape du poing sur la table et se met à hurler dans le tome 5. Révolution ! Les garçons de papier aussi ont le droit de se rebeller ! Ce que j’aime chez Harry, c’est aussi que sa magie n’est pas parfaite. Il s’est constitué un bric-à-brac de petits sorts utiles en toutes circonstances (dommage que ça ne marche pas chez moi -_-).
* Rincevent (un poème à lui seul, ce patronyme^^) de Terry Pratchett m’a arraché plus d’éclats de rire que tous les autres livres que j’ai pu lire réunis (et ils sont nombreux, mais je ne montre pas trop mes émotions quand je bouquine). Râleur, gaffeur, incapable, il est juste génial. Rien que la mention “MAJE” brodée sur son chapeau doit valoir le coup d’œil.

Bon et puis j’aurais pu parler des sorciers à la fois loufoques et attendrissants de Steve Cockayne dans les Légendes du Pays, ou encore de Yan d’Eza du Secret de Ji de Pierre Grimbert, dont l’apprentissage m’a particulièrement touchée, mais je préférerais savoir quelles figures vous ont marqués vous.

(Rrroulement de tambour)

Toujours dans la fantasy urbaine (c’est mon truc en ce moment : si vous n’avez pas encore appris les caractéristiques de ce genre, je vous donne quelques clés dans l’article ci-dessus^^), je vous propose de rencontrer deux mages tout aussi barrés l’un que l’autre :

*Dans les Dossiers Dresden de Jim Butcher, on suit le mage Harry Dresden, dont la police apprécie parfois les services magiques (d’ailleurs, Harry apprécie aussi d’être au service de la jolie flic qui constitue son contact policier). Une belle cape, un bâton, ok il a de la classe. Il a aussi une propension à se fourrer dans des situations à la fois grotesques et ultraviolentes à chaque aventure. Et quand il s’agit de concocter une potion ou de faire des recherches, son crâne esprit, soigneusement consigné à la cave, lui sert de google magique. Bref, une série de thrillers humoristiques où les héros ne sont pourtant pas épargnés, très chouette.

* Dans les Femmes de l’Autremonde (mais si, vous savez, cette série que vous adorez… ah non, c’est moi qui l’adore ? Sûrs ? Eh bien bientôt ce sera vous ;-) ), Lucas Cortez est un mage qui lutte pour aider les créatures surnaturelles qui rencontrent de petits ou gros problèmes avec la justice. Héritier d’une sorte de mafia de mages, il refuse de rentrer dans les magouilles de sa famille. Il est toujours parfaitement sérieux, impeccablement professionnel, et irréprochable dans son langage. Bref, à croquer ! (Sauf qu’une sorcière se le réserve pour son quatre heures… Tout est expliqué dans les tomes 3 et 4, premiers de la série dans lesquels il apparaît^^)

Et vous quels sorciers vous ont marqués ?
N’hésitez pas à rajouter des références que vous appréciez !

Publicités
Catégories : Élucubrations, Lire | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Pourquoi je ne me suis jamais fâchée avec les sorciers et les mages

  1. Ces derniers articles sont vraiment très drôles ! Merci !

  2. Contente qu’ils t’aient plus, merci à toi ! ^_^

  3. Roanne

    Syven a raison ! :)

  4. Merci ! (je vais rougir ><)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :