Ella l’ensorcelée : Cendrillon revisitée avec brio

Une petite fiche de lecture pour reprendre son souffle après une série de longs articles ? Comme les autres fois, j’emprunte mon modèle à CoCyclics.

Je tiens à préciser d’abord que si j’avais su que ce roman jeunesse s’inspirait du conte de Cendrillon, je ne l’aurais point lu pour d’obscures raisons terrifico-psychologiques remontant à ma plus tendre enfance. Mais on me l’a tendu un matin en me disant : « Lis-le. Tu l’aimeras. » Et comme l’héroïne du roman, forcée d’obéir à tous les ordres, je l’ai lu et aimé.

Illustration de couverture par Anaïs Vaugelade

Titre : Ella l’ensorcelée
Auteur : Gail Carson Levine
Editeur : L’école des loisirs
Nombre de pages : 278

Quatrième de couverture :
 » Lucinda, cette idiote de fée, n’avait pas l’intention de me jeter un sort. Elle voulait me faire un cadeau. Comme j’avais pleuré désespérément pendant toute la première heure de mon existence, ce furent mes larmes qui lui donnèrent une idée. Hochant la tête et regardant ma mère d’un air compatissant, la fée me toucha le nez. – Mon cadeau sera l’obéissance. Elle sera toujours obéissante. Et maintenant, arrête de pleurer, mon enfant. Je m’arrêtai.  »
Le sort de la fée Lucinda est si puissant qu’Ella est obligée d’exécuter tous les ordres qu’on lui donne, quels qu’ils soient, même si elle s’y refuse de toutes ses forces. En grandissant, elle a appris à mettre toute son intelligence au service d’une lutte de chaque instant pour dissimuler sa vulnérabilité. Mais à présent que sa mère est morte, que son père a décidé de se remarier, la voilà plus fragile que jamais. Car certaines personnes malveillantes ont tôt fait de percer son secret et de s’en servir. Les pouvoirs de sa marraine et l’amour du prince Charm l’aideront-ils à échapper aux personnes qui la haïssent et à vaincre la malédiction ?

À lire absolument si on aime :
* Les contes revisités ;
* Les univers merveilleux (avec des fées, ogres, elfes, gnomes…) ;
* La narration à la première personne du singulier ;
* Le ton humoristique ;
* Les épreuves douloureuses (tempérées par le ton humoristique^^).

À éviter si on cherche :
* Une version fidèle de Cendrillon ;
* De la magie à toute les pages ;
* Des histoires d’amour idéales ;
* Une résolution simple des conflits.

L’avis du critique : Ce récit présente de nombreuses caractéristiques d’un conte de fée : la jeune orpheline et sa marraine fée, la marâtre, le prince, le voyage initiatique… De plus, il reprend (très très librement, sauf peut-être sur la fin) le motif de l’histoire de Cendrillon.
Ce qui m’a le plus plu dans cette relecture, c’est d’abord Ella, narratrice et héroïne des aventures du roman. Même si elle se montre parfois amère sur ce que sa malédiction l’oblige à sacrifier, elle est drôle, généreuse et on ne s’ennuie pas avec elle. J’ai aussi adoré le développement de la relation entre le prince et Ella, ce qu’on voit très peu dans les vrais contes. Ici, ils apprennent à se connaître bien avant le bal final, et dans des circonstances souvent originales (ils aiment tous deux glisser sur les rampes d’escalier, par exemple^^). Enfin, chose que j’apprécie chez un auteur : rien n’est superflu. Les objets magiques n’apparaissent pas pour la décoration, mais toujours pour une bonne raison, et leur rôle reste important jusqu’à la fin.

Le petit plus du livre : L’image des centaures intelligents et sauvage en prend un coup : dans cet univers, ils sont placides et ont le regard vide. Même si je préfère la première espèce, je n’ai pas pu m’empêcher de rire, et même de m’attacher à la deuxième.

Publicités
Catégories : Lire | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :