Les Montagnes hallucinées – H. P. Lovecraft

Rien de mieux de temps en temps que de relire ses bons vieux classiques. Comme j’ai récemment étrenné une nouvelle liseuse, j’en ai profité pour télécharger des textes gratuits, dont Les Montagnes hallucinées de Lovecraft (vous pouvez trouver ce court roman ainsi qu’une ribambelle d’autres tombés dans le domaine public sur ce site gratuit).

À vrai dire, je connaissais déjà l’histoire pour l’avoir lue dans ce roman graphique :

Illustrations de Culbard

J’ai tourné les pages de cette bande dessinée sans pouvoir la lâcher. Ensuite, j’ai eu envie d’en savoir plus sur le monde créé par Lovecraft et je suis donc remontée à la source.

Le roman est plus complet et plus détaillé que sa version graphique, même si je trouve que les deux se complètent. En effet, les descriptions de Lovecraft sont parfois tellement fouillées que l’on n’arrive plus à distinguer ce qu’il essaie de nous faire voir. Rien ne vaut alors un rapide coup d’oeil à la bande dessinée pour mieux visualiser.

Entrons dans le vif du sujet.

Pitch :
Quatre scientifiques de l’Université Miskatonic d’Arkham montent une expédition en Antarctique. Ils veulent procéder à divers forages grâce à des outils plus modernes que ceux des chercheurs qui les ont précédés. Le professeur Lake, biologiste, découvre de curieux signes dans des ardoises datant de plus de 500 000 ans et décide de poursuivre ses recherches plus loin avec une partie de l’expédition. Ils découvrent là-bas des créatures dépassant leurs pires cauchemars, décrites dans le livre maudit du Necronomicon.

Mon avis :
Tout le monde n’est pas fan de Lovecraft et de son style parfois alambiqué, mais moi j’adore, je trouve qu’il nous replonge dans l’ambiance de l’époque (les années 1930). Aventure, exploration de ruines mystérieuses, créatures exotiques, technologies futuristes : la plupart des ingrédients sont réunis pour un récit de pulp de grande qualité. On suit les évènements du point de vue du géologue de l’expédition et on a vraiment l’impression d’avancer en même temps que lui, de parvenir aux mêmes conclusions au même moment. Enfin, -et si ça ce n’est pas un signe ! – j’ai tout lu d’une traite sans me lasser alors que je connaissais déjà l’histoire.

Et vous, avez-vous revisité des classiques récemment ?

Publicités
Catégories : Lire | Étiquettes : , , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Les Montagnes hallucinées – H. P. Lovecraft

  1. (Martine Etienne sur FB)
    Il est dans ma pal celui-là, oh seigneur, il me faut absolument un retourneur de temps *_____* help!

  2. C’était, et Houellebecq le rappelle, l’écrivain culte de nos 14 ans dans les années 70. Plus tard, je ne pouvais plus le lire, pris par autre chose, et désireux de me tourner vers des sujets plus modernes. Aujourd’hui, je crois que je vais essayer de le relire dans son écriture originale, sans traducteur et je verrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :